Pages
Adsense

David THIEBAUT (Wasquehal) : “La raison nous ordonne le maintien”

Share Button

NF1_2012-2013_David THIEBAUT & Julien WAVELET (Wasquehal)_femina-wasquehal-basket.asso.frLe technicien wasquehalien (à gauche) a répondu à nos questions © femina-wasquehal-basket.asso.fr

 

Quelques heures avant le match remporté par son équipe face à Franconville (82-68), David THIEBAUT, le coach de Wasquehal, a accepté de répondre à nos questions en toute franchise comme à son habitude et nous l’en remercions.

 

David, tu entames ta quatrième saison sur le banc de Wasquehal. Si tu regardes en arrière, qu’est-ce qui t’a marqué ?

Je ne regarde que très rarement en arrière. Depuis 3 ans, il y a beaucoup de satisfaction, d’abord celle d’avoir sauvé financièrement et sportivement le club. Des victoires, des performances, mais pas seulement au niveau de l’équipe première. Le Fémina, c’est aussi la formation des jeunes et 4 équipes en championnat de France. Il y a aussi une certaine frustration de ne pas être monté l’année dernière, alors que cette montée nous tendait les bras…

En 2013-2014, qu’est-ce qui a manqué au Femina pour accrocher une place en play-offs ?

Une licence verte !! Sur le terrain la qualification était acquise. Il y a eu un manque de rigueur administratif de notre part, face à un règlement discriminatoire et incompréhensible sur le plan juridique.

 

Cet été, tu as effectué quelques changements dans l’effectif. Peux-tu nous présenter la physionomie de ce nouveau groupe ?

C’est un groupe plus jeune, avec des paris sur l’avenir. Un groupe plus enthousiaste, plus motivé et surtout perfectible.

 

Quels sont les ambitions de Wasquehal en NF1 cette saison ?

Avec un des plus petits budgets du championnat, 2 fois inférieur à certains favoris de la poule, la raison nous ordonne le maintien. Mais l’équipe à soif de victoires, alors nous verrons bien. Certes, Rezé, Franconville, Brive pour ne citer qu’eux sont les grosses cylindrées du groupe B, mais pourquoi se mettre des barrières ? En tout cas, ce qui est sûr, c’est que nous ne sommes pas favoris, et la NF1 regorge d’équipes difficiles à jouer. Il va falloir comme chaque année être patient et attaquer un match à la fois, avec beaucoup de sérieux et de détermination.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense