Pages
Adsense

Maud LESOUDARD (Reims) : “La blessure, c’est une épreuve que l’on traverse seule !”

Share Button

Ligue 2_2013-2014_Maud LESOUDARD (Reims)_Frédéric CAUPAINL’intérieure rémoise est déterminée à repartir de l’avant © Frédéric CAUPAIN

L’été 2014 n’a pas été de tout repos pour Maud LESOUDARD. En effet, lors d’un match universitaire, l’intérieure de 26 ans s’est déchirée le tendon d’Achille du pied droit et a donc dû être opérée. Quelques mois plus tard, elle a accepté de revenir pour Basquetebol.fr sur ce qu’elle vient de vivre et sur l’avenir. Nous l’en remercions. Celle qui est désormais capitaine de Reims a d’ailleurs fait partie du groupe face à Strasbourg ce week-end.

Maud, en mai dernier, tu t’es blessée lors d’un match avec ton équipe universitaire. Que s’est-il passé exactement ?
En fait cela faisait plus d’un an et demi que je jouais avec une tendinite chronique du tendon d’Achille droit qui résistait à tous les traitements. Nous avions essayé à peu près toutes les techniques possibles avec la staff médical ou paramédical. C’est cette tendinite qui a eu raison de mon tendon au cours du match universitaire contre Nice. J’ai simplement sauté et j’ai senti comme.un coup de pied à l’arrière de mon mollet. Je suis tombée et ensuite impossible de marcher. On m’a porté jusqu’au banc.

Toi qui es justement en médecine, tu savais assez rapidement que c’était grave ?
Oui, arrivée sur le banc, j’ai retiré ma chaussure et ma chaussette et j’ai pu faire le diagnostic tout de suite. Malheureusement, pas de doute possible…

Comment s’est déroulée ta rééducation ?
J’ai été opérée le 2 juin à Paris puis s’en sont suivies 6 semaines de plâtre puis 6 semaines de botte de marche. Quand j’avais la botte de marche, j’ai pu commencer les séances de kiné et grâce à leur travail admirable, j’ai très vite retrouvé mon amplitude ! Puis les entrainements ont repris. Les filles s’entrainaient et moi je faisais du vélo sur le coté, puis de la course, puis des changements de direction, et enfin les sauts. Ca a été trés progressif et ça a représenté beaucoup de travail jusqu’à ma reprise complète des entrainements collectifs il y a trois semaines.

Que penses-tu du début de saison de Reims ?
Notre début de saison est une série de paradoxe s!! On a montré le meilleur (en battant Charleville, en accrochant Nice…), comme le pire (défaite à Aulnoye, naufrage contre La Roche) !! Avec nos deux victoires face aux Ardennaises et aux Provençales, j’espère que nous avons trouvé la voie ! Nous avons 4 matchs avant le trêve contre des concurrents directs, à nous d’en prendre un maximum pour passer les fêtes dans le top 4 !

As-tu un message à faire passer à celles et ceux qui t’ont soutenu durant cette période difficile ?
La blessure, c’est une épreuve que l’on traverse seule ! J’ai l’impression qu’elle m’a permis de grandir et de prendre du recul ! Elle m’a fait quitter de force mon monde de bisounours…
J’ai cependant des remerciements à faire :
– A mon ami qui m’a supporté et épaulé au quotidien
– A ma famille pour son aide précieuse et pour avoir rendu mes vacances aussi agréables qu’à l’habitude.
– Au staff médical et paramédical qui ont su freiner mes envies trop précoces de terrain et me soigner au quotidien avec patience !
– A Aurélie LOPEZ, ma nouvelle coach, qui m’a accordé une immense confiance en insistant pour me garder dans l’effectif malgré mon indisponibilité de début de saison et en me confirmant à mon poste de capitaine de l’équipe. J’ai hâte de retrouver les parquets pour lui montrer qu’elle n’a pas eu tort !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense