Pages
Adsense

Leonore DUCHEZ (Roanne): “Nous sommes promus et nous pouvons créer la surprise”

Share Button

Leonore DUCHEZ (Philippe GONIN)

Leonore DUCHEZ (Roanne) s’est prêtée au petit jeu de l’Interview, pour POSTUP © Philippe GONIN

Bonjour Léonore. Pour celles et ceux qui ne te connaîtraient pas, peux-tu nous rappeler ton parcours basket, jusqu’ici ?
je suis tombée dans le basket à l’âge de trois ans en suivant ma soeur aux entraînements … Et depuis je n’ai plus jamais quitté le terrain !
J’ai commencé dans mon petit village de Saint romain le puy, je suis partie à La Baraillère, à la périphérie de Saint Etienne, en dernière année benjamines puis :
En 2004 2005: Montbrison en Minimes France et integration au pole espoir du lyonnais
2005 2006: minimes France à l’Union le Coteau Riorges, sélectionnée pour le stage d’entrée à l’INSEP, que je n’ai pas pu faire à cause d’une fracture de fatigue
2006 2007: Cadettes France à l’Union le Coteau Riorges et première sélection en équipe de France,
2007 2008 et 2008 2009: Cadettes France au PABA 13 (final four en 2009), où j’ai découvert le milieu professionnel en intégrant l’équipe de ligue féminine
2009 2010: Ligue 2 au FC LYON (final four 2010)
Puis trois saisons au CASE en NF1 avec une accession sportive en ligue 2, finaliste et vainqueur du trophée coupe de France
2013 2015: CABCB en NF1 et finaliste du trophée coupe de France
2015 2016: Retour après dix ans au RBF !!!
Tu as décidé de mettre un terme, à la fin de la saison dernière, à ton aventure Briviste. Peux-tu nous dire ce que tu retiendras de tes années Corréziennes ?
Je retiens de ces deux années à Brive notre club de supporter qui à été génial avec nous, dans le meilleur comme dans le pire, j’ai trouvé de réel(le)s ami(e)s ici, dont certaines coéquipières (Team des 4 fantastiques !) et les autres se reconnaitront ! … En ce qui concerne le côté sportif, je retiendrai bien évidemment notre finale de coupe de France, malheureuse, même si au final, ce n’est pas donné à tout le monde d’y accéder… Je retiens certains matchs que nous avons gagné à l’envie, toujours poussées par notre public …  C’est avant tout le côté humain très présent qui m’aura le plus marqué: Encore un grand merci à tous nos supporters !
Roanne, promu en NF1, voilà ta prochaine destination. Pourquoi ce choix ?
J’essaye de ne pas me mettre de barrière, j’ai encore la possibilité de pouvoir bouger et je me nourris des différentes expériences que je peux vivre, j’apprend de mes différents coachs et joueuses avec lesquels je joue.
Le projet de Roanne m’a séduite, envie d’un nouveau challenge, d’une nouvelle manière de travailler, nouvelles formes de jeu, de nouvelles relations à mettre en place, d’apporter un peu d’expérience. Je trouve que c’est épanouissant et important pour développer son jeu. Je ne vous cache pas que le côté affectif à jouer un peu aussi ! Revenir dans une structure qui m’a accueillie, vu grandir et commencer à me former c’est toujours agréable. Jouer devant les personnes que l’on connait, sa famille, dans sa région met une pression supplémentaire mais une bonne pression ! Hâte de commencer la saison !
Quand on pense aux ambitions affichées par les dirigeants du RBF, on ne peut s’empêcher de penser au voisin, Montbrison, qui vient d’accéder en Ligue 2. Que penses-tu de cette comparaison ? Crois-tu que Roanne puisse faire aussi bien que les filles de Corinne BENINTENDI ?
Le RBF à un projet de montée sur trois ans qui me semble raisonnable. Il ne faut pas sauter des étapes, l’académie de basket est maintenant rodée et en pleine expansion, c’était le but du club, ça à toujours été leur philosophie. Maintenant il faut pérenniser le niveau NF1, nous ne jouons pas la montée mais nous avons un bon effectif qui essayera de se faire une place parmi les meilleures équipes… et si la montée sportive se présente à nous ce sera au club de décider. Nous sommes promus et nous pouvons créer la surprise: à nous de faire en sorte de rendre cette future saison exceptionnelle.
Vas-tu continuer à Roanne ton activité de diététicienne à domicile, comme à Brive ?
En ce qui concerne mon activité professionnelle, j’ai tout quitté en partant de Brive car la passion sportive l’a emportée. Une fois sur Roanne je compte développer de nouveau mon activité libérale et je verrais quelles opportunités s’offriront à moi. Quand on se lance dans ce genre d’activité il ne faut pas avoir peur de taper aux portes et se faire connaitre !
Mille mercis à Léonore pour sa gentillesse et sa disponibilité.
Propos recueillis par Laurent JEANNAS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense