Pages
Adsense

TQO : La France passe en quarts de finale !

TQO 2016_Isabelle YACOUBOU (France) vs. Nouvelle Zélande_fiba.com

Gros match d’Isabelle YACOUBOU face à la Nouvelle-Zélande © fiba.com

 

France Nouvelle-Zélande 70-52

 

Le deuxième adversaire des Bleues est celui qui a usé le moins de force pour se qualifier pour ce tournoi. En Océanie, seules l’Australie et la Nouvelle-Zélande se jouent la plus directe pour les JO. Les Opals avaient largement dominé cette double confrontation avec deux large succès.  L’actuel groupe de Nouvelle-Zélande a été grandement modifié par rapport à ces matchs avec pas moins de 5 changements parmi lesquels nous trouverons Erin ROONEY, joueuse de Calais cette saison.

C’est la capitaine tricolore qui ouvre le score à 3 points. Les Néo-Zélandaises jouent sans complexe et égalise par Micaela COCKS (5-5, 3è). Défensivement, elles sont au point. Sandrine GRUDA se fait contrer à deux reprises. Kalani PURCELL donne même l’avantage à son équipe (9-8, 5è). Très maladroites (18%), les Bleues sont dans le dur. Valérie GARNIER est obligé de rappeler ses joueuses en demandant un temps mort. La deuxième d’Héléna CIAK donne deux lancers convertis par Josephine STOCKILL (17-12). Sur dernière action du quart temps, Olivia EPOUPA trouve le filet adversaire sur un shoot spectaculaire avec la planche. Les Bleues sont menées d’un petit point (16-17) à la fin du premier quart.

Après 5 rebonds offensifs consécutifs, les Tricolores n’avaient pas à scorer. Olivia EPOUPA égalise sur lancer franc (17-17). Antonia EDMONDSON trouve la mire à 3 points (20-17). Isabelle YACOUBOU lui répond à deux reprises. Les Bleues reprennent la tête (21-20, 13è). Les Bleues font des oublis défensifs, sanctionnés par deux tirs primés dont un de Jilian HARMON. Valérie GARNIER tente alors un coup en mettant la jeune Marine JOHANNES à la mène. Cette dernière semble ressentir une douleur au genou gauche. Elle regagne les vestiaires en boitant légèrement. Surprise à La Trocardière à la pause puisque la Nouvelle Zélande est devant (+2, 29-27).

Les Françaises sont plus agressives. Céline DUMERC puis Endy MIYEM va sur la ligne avec de la réussite. Mais, les joueuses d’Océanie reste redoutable à 3 points à l’image d’Antonia EDMONDSON (34-31, 22è). Sarah MICHEL récupère son propre rebond et conclut (38-36). Le public nantais donne de la voix pour encourager son équipe. Céline DUMERC marque main droite (44-40, 26è). Défensivement, les Bleues sont montrées d’un cran. Les Néo-Zélandaises ont plus de difficultés. Isabelle YACOUBOU répond dans l’intensité telle qu’on la connait. Le match tient toutes ses promesses. A dix minutes de la fin, les Bleues sont devant d’une courte tête (+6, 52-49).

L’intérieur de Schio montre l’exemple. Elle pose une énorme bâche avant d’inscrire 4 points pour faire passer l’avance Française à +10 (56-46, 32è). Marielle AMANT récupère la possession après un nouveau contre. Le public scande le nom d’Isabelle YACOUBOU. Rien de plus normal vue sa prestation. La France aura eu un match accroché avant de jouer son quart de finale. Ce succès la place en première position de son groupe.

Adsense
Adsense
Page generated in 0,632 seconds. Stats plugin by www.blog.ca