Pages
Adsense

NF1 poule A : Le bilan à mi-saison

Share Button

Les joueuses d’Orthez en communion avec la “Red Army”. © Alain NOUVEL

 

Les résultats de la 11ème journée :

Feytiat Limoges ABC 82-54
ASVEL Villeurbanne Roanne 51-63
Brive Centre Fédéral 2 58-40
Perpignan Le Soler La Tronche-Meylan 96-97
Colomiers Monaco 68-71
Voiron Orthez 55-65 

 

Le classement :

1. Orthez 21pts 11m
2. Roanne  19pts  11m
3. ASVEL Villeurbanne 19pts 11m
4. La Tronche-Meylan 19pts 11m
5. Monaco B.A.  18pts  11m
6. Feytiat 17pts 11m
7. Voiron 16pts 11m
8. Brive 16pts 11m
9. Colomiers 16pts 11m
10. Perpignan Le Soler 14pts 11m
11. Limoges ABC 12pts 11m
12. Centre Fédéral 2 11pts 11m

 

Cette 11ème journée clôture la phase aller de ce championnat de NF1 poule A. C’est également l’heure de la trêve hivernale, attendue par toutes et tous, moment de partage en famille et surtout l’occasion de reposer les organismes avant d’attaquer une deuxième partie de saison décisive.

Pour finir 2017 sur une note d’originalité, nous vous proposons un premier bilan de la saison, à mi parcours. Des premiers indicatifs, des premiers constats, qui sont loin d’être définitifs tant la saison est longue et comme chacun le sait, dans le sport tout peut aller très vite.

Orthez, 1er, 21 points :

Lors de cette 11ème journée, le leader n’aura pas fait de faux pas du côté de Voiron. Victorieuses 65 à 55, les joueuses de Paco LAULHE terminent 2017 sur une ultime bonne note. Un petit bémol seulement pour les orthéziennes : Colomiers, seule équipe de la poule à les avoir fait chuter. Mais où s’arrêteront “Les Magiciennes”, surnom donné par la Red Army, le fervent groupe de supporteur de l’US Orthez ? Avec deux victoires d’avance sur les 3èmes, on peut penser que l’objectif est d’arriver en phase finale mais il faudra faire attention au calendrier. En effet, les béarnaises devront se déplacer chez leurs concurrents directs (Roanne, ASVEL Villeurbanne, La Tronche-Meylan, Monaco B.A.).

Roanne, 2ème, 19 points :

Malgré un début de mois de novembre poussif (2 défaites consécutives), les joueuses d’Olivier HIRSH sont en embuscade. Depuis cette mauvaise série, les partenaires de Lakin ROLAND viennent d’enchaîner quatre succès consécutifs, la dernière en date ce week-end face à l’ASVEL Villeurbanne, candidat à la montée.

Après deux saisons en LF2, le club du président Pierre VACHER, redescendait en NF1. Les descentes sportives peuvent être parfois catastrophique (à l’image de la chaotique saison du Limoges ABC…) mais du côté de Roanne, choix à été fait de ne pas manger son pain noir, de reconduire le staff technique et de s’appuyer sur un trio DUCHEZ-REOLID-BUCHET. Rajouter à cela de bonnes recrues et voici une partie de la recette pour bien rebondir après une saison précédente mitigée. Les Pink-Ladies espèrent faire l’ascenseur mais pour cela elles devront se méfier de chaque équipe afin de ne pas laisser traîner de points en route.

ASVEL Villeurbanne, 3ème, 19 points :

Toujours en lice pour un accessit pour les phases finales, “Les Tigresses” vont cependant devoir mettre les bouchées doubles en 2018. L’ambitieux projet de l’ASVEL, conjugué au féminin, aura connu quelques accrocs durant cette première phase. Le plus dommageable, la défaite face à Brive à domicile, un adversaire qui était à la portée des joueuses de Virginie KEVORKIAN

La défaite face à Orthez, et ce week-end face à Roanne, deux adversaires pour la qualification en phase finale pourrait avoir de graves conséquences également car les équipes gardent les points acquis en saison régulière lors des phases finales. Vigilance également avec un calendrier qui amènera les partenaires d’Ingrid BUNEL du côté de Monaco, Roanne, Feytiat ou encore La Tronche-Meylan.

La Tronche-Meylan, 4ème, 19 points :

Seul le sport peut nous faire vivre de telles émotions ! Et ce week-end, Léna TIMERA et ses coéquipières en ont fait frissonner plus d’un ! Pour le plaisir, une petite vidéo de nos confrères de LSD, sur cette victoire arrachée au bout de la nuit face à Perpignan-Le Soler, 96-97 (après deux prolongations).

Les trois défaites subies en ce début de saison furent face au trio de tête… Qu’elles auront la chance de recevoir sur la phase retour. Le BCTM connaîtra t’il pour la deuxième année consécutive ? Réponse dans un peu plus de 4 mois !

Monaco B.A., 5ème, 18 points :

Après une saison 2016/2017 couronnée de succès, les joueuses d’Olga TARASENKO ne sont pas satisfaites et elles en redemandent ! 

A la fin de cette phase aller, les monégasques ne comptent qu’une victoire de retard sur la deuxième place et elles devraient aborder cette phase retour sans complexe. Ayant fait de l’Annonciade une forteresse imprenable, les partenaires de Morgane PLESTAN, de retour sur les terrains depuis peu, voudront faire chuter tour à tour les cadors de la division et peuvent espérer décrocher un des précieux sésames pour prolonger le plaisir.

Feytiat, 6ème, 17 points :

Feytiat a t’il eu les yeux plus gros que le ventre ? En annonçant clairement la montée en début de saison, les joueuses du Limousin se sont clairement mis la pression sur les épaules. Malgré un effectif de qualité, les partenaires de Linda BOUSBAA ont fait preuve d’inconstance sur cette phase aller en alternant le bon (démonstration dans les derbys face à Brive et Limoges, victoire sur le parquet de Roanne) et le moins bon (défaite à Colomiers, et face à leurs concurrents directs). Pour atteindre leur objectif, il va falloir quasiment réaliser un sans faute sur les onze derniers matchs mais également espérer que le quintette de tête (ou une grande partie) s’écroule. Rien n’est impossible, mais cela s’avère compliqué pour la troupe de Benjamin VILLEGER.

Voiron, 7ème, 16 points :

Pierre GAFFORINI a passé le flambeau à Jeff SALERNO en cours de saison, préférant se mettre en retrait pour se consacrer à sa mission de directeur sportif du club isérois. L’aventure voironnaise avait plutôt bien commencé pour l’ancien technicien du BCTM qui tutoyait les sommets de la division mais une terrible série de 4 défaites consécutives est venue clore l’année 2017. Manquant de réussite lors des deux derniers matchs, les partenaires d’Olivia CANOINE devront se remettre le cerveau à l’endroit début 2018 pour assurer le maintien le plus vite possible, objectif du club, afin de grappiller quelques places et de présenter un bon bilan en fin de saison.

Brive, 8ème, 16 points :

Le départ de Marc BRANDY, coach emblématique de l’équipe briviste à permis au jeune Romain GARDE de prendre les rênes de l’équipe. Et à l’issue de cette première phase, le jeune entraîneur a parfaitement commencé la mission maintien. Malgré un début de saison compliqué, les brivistes ont emporté l’ensemble de leurs matchs face aux derniers de la classe (Colomiers/Perpignan Le Soler/Limoges/Centre Fédéral) et elles se sont même permises de faire chuter l’ASVEL Villeurbanne sur leur terrain. Si elles arrivent à bien négocier les déplacements à Perpignan-Le Soler et à Limoges, le maintien devrait être logiquement envisageable.

Colomiers, 9ème, 16 points :

Colomiers qui présente un bilan quasi-équilibré (5V-6D) est l’unique bourreau du leader Orthez à l’heure actuelle. Les partenaires de Lou MATALY devront toutefois se méfier de la phase retour si elles veulent poursuivre l’aventure en NF1 lors de la saison 2017/2018 car elles ne possèdent que deux victoires d’avance sur la zone rouge. La courte défaite de ce week-end face à un des ténors de la poule Monaco B.A. (68-71) doit rappeler aux joueuses de Guillaume CORMONT que dans cette poule, elles sont en capacité de jouer les yeux dans les yeux avec les meilleures et que le maintien passera par quelques victoires face aux favoris.

Perpignan-Le Soler, 10ème, 14 points :

Déception, désillusion… Tel pourrait être les termes pour qualifier la fin de première phase des catalanes. L’arrivée de Toccara ROSS a dynamisé l’équipe de Yannick ESTEBAN, mais le destin a choisi de mettre des bâtons dans les roues de Laurie DATCHY et de ses partenaires. Dépassées par Orthez dans les dernières minutes il y a 15 jours, ce samedi elles ont perdu face à La Tronche-Meylan alors qu’elles menaient de 4 points à 4 secondes du buzzer final avant de s’incliner après une double prolongation…

Le moral n’est donc pas au beau fixe mais il y a tout de même des motifs d’espoir pour cette équipe qui cherchera à tout prix à rattraper les équipes qui la précèdent, en espérant qu’en 2018 la chance lui tende enfin la main.

Limoges ABC, 11ème, 12 points :

Noir c’est noir, il n’y a (quasiment) plus d’espoir. C’est ce que chantait Johnny Hallyday en 1982. 35 ans plus tard, tel est la situation du Limoges ABC. La descente au enfer continue pour le LABC après une saison 2016/2017 morose et une relégation de LF2.

Après de nombreux départs, Bertrand VAN BUTSELE avait la lourde tâche de reprendre une équipe décimée. Malgré tout le talent de l’ancien coach des espoirs du CSP Limoges, le LABC n’a jamais décollé cette saison et hormis un miracle, les jours des partenaires de l’emblématique capitaine Tiphaine MELOIS en NF1 sont comptés. En effet, la relégation en NF2 semble quasi inévitable. Triste passage pour un club emblématique français…

Centre Fédéral 2, 12ème, 11 points :

“Les Bleuettes” génération 2002/2003 continuent leur apprentissage du haut niveau. Toujours à la recherche d’une première victoire cette saison, nul doute qu’elles mettront tout en oeuvre afin de débloquer leur compteur. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense