Pages
Adsense

LFB : Bourges dompte Lyon ASVEL Féminin, Charleville-Mézières retrouve la place de dauphin

Share Button

Marine JOHANNES et les Tangos ont fait le métier dans la capitale des Gaules © Guillaume LAVIGNIE

 

Résultats de la journée 20 du 28 au 31 mars 2018 :

Basket Landes Mondeville 75-55
Lyon ASVEL F. Bourges 41-63
Villeneuve d’Ascq Charleville-Mézières 55-63
La Roche-Vendée Hainaut Basket 82-83
Lattes-Montpellier Nice 79-59
Tarbes Nantes-Rezé 41-63

 

Classement :

1. Bourges 38Pts 20m
2. Charleville-Mézières 35Pts 20m
3. Villeneuve d’Ascq 34Pts 20m
4. Lyon ASVEL F. 32Pts 20m
5. Tarbes 32Pts 20m
6. Lattes-Montpellier 31Pts 20m
7. Basket Landes 31Pts 20m
8. Nantes-Rezé 29Pts 20m
9. Hainaut Basket 26Pts 20m
10. Mondeville 25Pts 20m
11. Nice 24Pts 20m
12. La Roche-Vendée 23Pts 20m

 

 

Basket Landes n’a pas perdu de temps puisque c’est dès mercredi soir que l’équipe de Cathy MELAIN a affronté Mondeville. Après un premier quart-temps serra (16-16, 10′), les Landaises ont su tirer leur épingle du jeu en s’appuyant sur une Cierra BRAVARD en bonne forme (17 points, 6 rebonds) pour mener 39-27 à la pause. En revenant sur le terrain de l’Espace François MITTERRAND, Kimberley GAUCHER-SMITH a bien essayé de souffler sur les braises (13 points, 5 passes décisives) mais il en fallait beaucoup plus pour essayer d’éteindre une Queralt CASAS “en llamas” (comprenez “en feu”) qui, avec ses 26 points et 7 rebonds, a permis aux siennes d’accroître leur avance pour terminer à +20.

Dans une Astroballe bien remplie, Lyon ASVEL Féminin n’a pas été capable de contrecarrer les plans berruyers. Car sous l’impulsion de Valériane AYAYI (18 points, 7 rebonds), les Tangos, dont le qualificatif d’armada n’est vraiment pas galvaudé, ont rapidement pris le match à leur compte (14-31, 20′). En seconde période, Marième BADIANE et les Rhodaniennes ont tenté de se remettre en ordre de bataille mais Marine JOHANNES (15 points, 4 rebonds) et les siennes étaient toujours là pour calmer des filles de Valéry DEMORY qui, en ne shootant qu’à 29% dont 8% à 3 points (contre 44 et 22% pour Bourges), ne pouvaient guère espérer inverser le cours du jeu. Cette victoire permet à Bourges de confirmer mathématiquement leur première place au classement. En revanche, Lyon ASVEL Féminin a perdu là une occasion de réduire l’écart avec les équipes du podium.

Hier soir, c’est justement à un choc entre deux équipes du Top 3 qu’a assisté le public du Palacium. Sans surprises, les deux écuries ne se sont fait aucun cadeau dès le départ (14-14, 10′). A la mi-temps, Charleville-Mézières regagnait les vestiaires avec l’avantage (32-33, 20′) mais tout en gardant en tête que celui était trop mince à cet instant de la partie. C’est en ayant cela en tête que Kaleena MOSQUEDA-LEWIS (19 points dont 5/8 à 3 points) que les Ardennaises sont revenues sur le terrain visiblement plus déterminées que leurs hôtes puisqu’après 30 minutes de jeu, les Flammes étaient à 39-48. A la bonne surprise de toutes et tous, Johannah LEEDHAM (9 points, 2 interceptions) était de retour aux affaires après de longues semaines d’absence mais malgré cela, c’est Charleville-Mézières qui corsait l’addition au début du dernier quart (39-53, 32′). A cet instant, Pauline AKONGA (15 points, 8 rebonds) et ses troupes ont entamé une longue marche vers l’avant mais au terme de laquelle, malgré la sortie pour 5 fautes personnelles de Valeriya BEREZHYNSKA (7 points, 4 rebonds) à 5 minutes de la fin, elles n’ont pas réussi à reprendre l’ascendant. Charleville-Mézières s’impose donc assez logiquement dans le Nord et récupère la deuxième place avant d’aborder les deux dernières journées de la saison régulière.

La défaite lyonnaise a aussi fait les affaires de Tarbes ! A domicile, les filles de François GOMEZ ont su calmer les ardeurs de Nantes-Rezé. Sous l’impulsion d’une Angie BJORKLUND en émoi (20 points dont 4/5 à 3 points), les Hautes-Pyrénéennes ont vite montré les dents face à une formation nanto-rezéenne qui a sans doute eu la désagréable impression de ne pas être en mesure de lutter à armes égales hier soir en ne shootant qu’à 17% à l’extérieur. Pourtant, Maud MEDENOU (12 points, 3 rebonds) et ses copines ont essayé de redresser la barre avant la mi-temps mais au retour sur le parquet du Quai de l’Adour, le collectif TGBiste (OK, c’est moche mais c’est tout ce qu’on a trouvé), composé par 4 joueuses à 10 points et plus, a su trouver la faille pour reprendre le match à son compte et se permettre de contrôler la seconde période avec l’esprit léger. Ce succès permet aux Tarbaises de revenir donc à la hauteur de Lyon ASVEL Féminin, une performance intéressante à l’approche des playoffs.

A l’image du 23-9 passé dans les 10 premières minutes, le derby du sud entre Lattes-Montpellier et Nice a rapidement tourné court. Car même si, après avoir encaissé ce premier éclat, les Azuréennes ont essayé de réagir, par l’intermédiaire d’une Isabelle STRUNC en grande forme notamment (20 points, 3 passes décisives), il en fallait davantage pour essayer d’inquiéter des Héraultaises qui ont donné les clés du match, du vestiaire et du Palais des Sports de Lattes à Courtney HURT, qui ne s’est pas fait prier en sortant un double-double (23 points, 12 rebonds) permettant au BLMA de continuer à imposer sa loi au fil des minutes et sonner la messe à la veille de Pâques à la fin du troisième quart (63-42, 30′). Les Niçoises ont tenté de réagir en fin de partie mais le mal était fait. Les protégées de Rachid MEZIANE n’évoluent pas au classement mais elles ont montré à leurs adversaires direct qu’elles sont encore loin d’avoir dit leur dernier mot.

Match tendu en Vendée ! Les Yonnaises savaient qu’elles avaient un coup à jouer dans leur salle. Toutefois, ce sont les Hennuyères qui ont pris le match par le bon bout, grâce notamment à leur capitaine Laura GARCIA (25 points, 3 rebonds). Sans doute vexé mais pas forcément abattu, le RVBC a redressé la tête, sous l’impulsion de Danielle Mc CRAY (24 points, 6 rebonds) pour repasser devant à la mi-temps (48-47, 20′). Les filles d’Emmanuel BODY ont poursuivi cet effort dans le troisième quart (65-61, 30′) mais l’écart était un peu trop mince pour espérer une fin de match des plus tranquilles. Ashley BRUNER (24 points, 6 rebonds) et le SAHB le savaient et c’est pour cela qu’elles n’ont jamais abdiqué. Si bien qu’après s’être rendu coup pour coup dans les 10 dernières minutes, elles ont confié le ballon du match à la dernière arrivée Antiesha BROWN qui, à 2 secondes du terme, inscrivait son seul panier de la rencontre mais que celui-ci fut décisif puisqu’il offrait la victoire au Hainaut Basket, qui retrouve ainsi le neuvième rang.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense