Pages
Adsense

Joyce COUSSEINS-SMITH (Landerneau B. B.) : “Prête à relever ce nouveau challenge !”

Share Button

La future meneuse du LBB a répondu à nos questions © Emmanuel ROUSSEL

 

Il y a quelques jours, Joyce COUSSEINS-SMITH, qui terminait sa saison avec Villeneuve d’Ascq, s’est engagée avec le promu de LFB, Landerneau Bretagne Basket. Aujourd’hui, la meneuse originaire de l’Hérault a accepté de répondre à nos questions. Nous l’en remercions chaleureusement !

 

Tu viens de vivre une saison 2017-2018 particulière avec Nice et Villeneuve d’Ascq. Quels enseignements en tires-tu ?

Cela a été une saison très différente des précédentes mais qui au final m’aura conforté dans mes choix. J ‘ai apprécié le soutien sans faille des bénévoles et des Z Hurlants, la qualité des infrastructures de l’ESBVA mais aussi le professionnalisme de ses encadrants. Malgré un sentiment de frustration sur la fin de saison, j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir l’Euroligue. Enfin, spéciale dédicace à Mame (Mame-Marie SY-DIOP, ndlr), Joey (Johannah LEEDHAM, ndlr) et Neca (Nevena JOVANOVIC, nldr) avec qui j’ai vécu quelques grands moments (rires).

 

Ce week-end, nous avons annoncé ta signature à Landerneau Bretagne Basket pour la saison prochaine. Pourquoi ce choix ?

Quand j’ai découvert l’engouement et la passion qu’il y avait autour de ce club, je me suis sentie prête à relever ce challenge et à y apporter mon expérience. Je suis certaine que de grands moments nous attendent à la Cimenterie !

 

Tu nous as annoncés que le LBB serait le dernier club de ta carrière professionnelle à même pas 30 ans. Qu’est-ce qui t’a conduit à prendre cette décision ? Est-elle définitive ?

Après 15 années en LFB, j’ai eu la chance et l’opportunité de pouvoir évoluer dans différents clubs avec différents objectifs et de pouvoir jouer les différentes compétitions européennes (Eurocoupe et Euroligue). Il se pourrait effectivement que la saison 2018/2019 soit le dernier challenge sportif. Mon projet de reconversion se concrétise et je m’adapterai à l’évolution de ce dernier. Je me laisse donc le temps de réflexion avant de raccrocher mes baskets.

 

Même si elle n’est pas encore vraiment finie, quels sont pour l’instant les meilleurs et les pires souvenirs de ta carrière ?

Le meilleur souvenir de ma carrière est sans aucun doute la victoire en Coupe de France en 2012 avec Arras. Avec un effectif réduit nous avions réussi le hold-up contre Bourges à 20 secondes de la fin, 20000 personnes qui nous poussait, un scénario juste magique !

Le pire souvenir de ma carrière est ma signature à Challes-les-eaux fin 2012, le projet sportif était top avec l’Euroligue en ligne de mire. Puis, durant l’été, j’apprends que le club n’existera plus… ascenseur émotionnel garanti !

 

Quels sont tes projets pour l’après-carrière ?

Je compte ouvrir des chambres d’hôtes au Portugal et plus précisément sur la cote d’argent (à 50 minutes au dessus de Lisbonne). Cette région est le paradis pour les amoureux de la nature !

 

Tu es également présidente de l’association « Le Ballon du Bonheur » que tu gères avec l’aide de tes parents. Où en êtes-vous de ce côté-là ?

Nous continuons dans la mesure de nos moyens à essayer de monter de nouveaux projets, tout en pérennisant ceux que nous avons déjà entrepris comme l’Equateur.

Merci Joyce pour ta disponibilité ! Plein de belles choses avec le LBB et en attendant, bonnes vacances !

Si vous souhaitez en savoir davantage sur le “Ballon du Bonheur” et apporter votre contribution, cliquez ici ! Parce qu’il faut juste y croire et juste le faire…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense