Pages
Adsense

Kalis LOYD (San Giovanni) : “La coupe d’Italie nous a permis de gagner de la confiance”

Share Button

L’ailière suédoise est contente de son expérience en Italie © Marco BRIOSCHI

 

Après Valeriya BEREZHYNSKA hier, c’est au tour d’une autre ex-pensionnaire de LFB de répondre à nos questions. Nous sommes en effet allés à la rencontre de Kalis LOYD, dont l’équipe de San Giovanni est allée ce week-end jusqu’en finale de la coupe d’Italie.

 

En fin de saison dernière, tu annonçais ton départ de Charleville-Mézières pour le club de San Giovanni. Après quelques mois de compétition, comment se passe cette expérience en Italie ?

Cette expérience en Italie a été positive jusqu’à maintenant. Le style de jeu est totalement différent de la France.

Actuellement 7ème du championnat avec un bilan de 7 victoires pour 10 défaites, le bilan est-il satisfaisant ou non ?

Je ne peux pas dire que je suis satisfaite parce qu’il y a quelques matches qu’on n’aurait pas dû perdre mais c’est toujours comme ça quand on repense aux matches précédents. Mais l’objectif de l’équipe est d’atteindre les playoffs et on est bien parties pour y parvenir.

Le club de Naples s’est retiré en court de championnat. Quel est ton avis sur ce dossier en tant que joueuse ?

Je n’ai pas grand-chose à dire concernant le retrait de Naples si ce n’est que c’est une situation compliquée pour les joueuses qui étaient dans cette équipe. J’espère juste qu’elles ont trouvé quelque chose d’autre et qu’elle ont obtenu l’argent qu’on leur devait.

Comment juges-tu le championnat italien par rapport au championnat français que tu as connu avec Basket Landes puis Charleville-Mézières ?

Le monde du basketball n’est pas si reconnu en Italie et particulièrement chez les filles. Par conséquent, le degré d’exposition et le soutien en Serie A1 n’est pas aussi important que pour la LFB en France. Mais je pense que la Serie A1 est sur la bonne voie pour devenir un des championnats les plus relevés d’Europe.

San Giovanni a réalisé un excellent parcours en coupe d’Italie ne s’inclinant qu’en finale face à Raguse. En demi-finale, vous avez éliminé Venise, leader du championnat. Avec du recul, la satisfaction prend-t-elle le dessus sur la déception de la défaite en finale ?

On ne doit jamais se satisfaire d’une défaite mais dans ce contexte (la coupe d’Italie se disputait sous forme de Final Eight à San Martino, ndlr), ce qu’on a vécu ce week-end était plus important que la défaite en elle-même. D’une part, on n’était même pas censées disputer la coupe d’Italie mais avec ce qui est arrivé à Naples, on a reçu notre ticket. D’autre part, face à Broni, on a voulu tout donner pour marquer les esprits. Et enfin, une fois qu’on était en demi-finales, on n’avait plus rien à perdre et on a donc joué avec notre coeur ! Malheureusement, on a perdu en finale mais on s’est bien battues durant tut le match. C’est quelque chose dont on peut être très fières. On a prouvé à beaucoup de gens qu’ils se trompaient à notre sujet et surtout à nous-mêmes qu’on peut être aussi bonnes que n’importe quelle autre équipe du championnat.

Cela donne forcément de la confiance pour la fin de championnat, non ?

Oui, je pense vraiment que ce week-end nous a permis de gagner en confiance et que ça nous a permis de nous finir fort la saison en prenant le dessus sur des équipes comme Venise, Schio et Battipaglia avant le début des playoffs.

La formule des playoffs offrent la possibilité aux 6 premiers d’accéder directement aux quarts de finale. Actuellement 7ème à égalité avec le 6ème, Vigarano, l’objectif est-t-il de terminer dans ce classement ?

L’objectif principal a toujours été de se qualifier pour les playoffs. Du coup, le fait de finir 6ème serait bien mieux que de finir 7ème mais nous sommes prêtes à affronter n’importe quelle situation.

 

Merci Kalis pour ta disponibilité et bonne fin de saison avec San Giovanni !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense