Pages
Adsense

Coupe de France : Les clubs isérois frappent un grand coup

Share Button

Cassandre BLANCHON et les Voironnaises ont réalisé une belle performance © Nathalie CHABROLLES/PVBC

 

Programme des 32èmes de finale (27 et 28 septembre 2019) :

Voiron (NF1) Montbrison (Ligue 2) 67-64
Orthez (NF1) Toulouse (Ligue 2) 40-86
Graffenstaden (Ligue 2) Reims (Ligue 2) 54-74
Aulnoye-Aymeries (Ligue 2) Calais (Ligue 2) 71-47
Rezé (Ligue 2) Angers (Ligue 2) 58-62
La Tronche-Meylan (Ligue 2) Chartres (Ligue 2) 74-67

 

Les clubs isérois étaient à la fête en ce premier tour de coupe de France ! Ca a commencé avec Voiron qui, devant son public, s’est offert une belle victoire acquise sur le fil face à Montbrison, pensionnaire de Ligue 2. Pour cela, Cassandre BLANCHON (19 points à 70%) et ses copines ont dû renverser la vapeur dans le dernier quart-temps alors qu’elles étaient menées d’un petit points après 30 minutes de jeu (48-49, 30′).

Hier soir, avant de faire son entrée officielle en Ligue 2, La Tronche-Meylan a montré que le match face à Chartres était bien plus qu’une répétition générale. Camille DROGUET (13 points, 7 rebonds) et le BCTM ont ainsi rapidement pris les devants (21-12, 10′) tandis qu’en face, Johanna TAYEAU (16 points, 4 rebonds) et ses troupes n’ont pas su revenir dans le coup malgré leurs efforts.

Entre temps, dans le derby des Pyrénées, il n’y a pas vraiment eu de match entre Orthez et Toulouse. En s’appuyant sur l’expérience de Lucie CARLIER (16 points à 75% !), le TMB a vite su montrer qui était le patron de cette rencontre. Du côté de l’USO, Elodie GUILLENTEGUY (14 points, 2 rebonds) et les Magiciennes n’ont cette fois pas réussi à jouer un tour à leurs vis-à-vis.

La marche était également trop haute en Alsace. Car avant leur retour en deuxième division, les SIGWomen de Louise DAMBACH (17 points, 3 rebonds) n’ont, malgré un léger regain d’énergie dans le troisième quart-temps (19-15), jamais vraiment pu inquiéter des Rémoises déjà bien affûtées, à l’image de Margaux OKOU-ZOUZOUO (14 points à 66%) et Annika HOLOPAINEN (15 points, 7 rebonds).

Nelson MANDELA, dont le nom a été donné à la salle où jouent les filles de Mickaël PETIPA, disait “Soit je gagne, soit j’apprends”. Eh bien au terme de la rencontre de ce vendredi, les Calaisiennes ont dû se rendre compte qu’elles avaient encore des choses à apprendre avant de retrouver le championnat. Car devant leur public, Stépha M’BAYE (18 points, 7 rebonds) et les Aulnésiennes ont su accélérer au bon moment, en l’occurrence en deuxième période, pour l’emporter avec la manière alors que le score était de 27 à 31 à la pause.

C’était en revanche beaucoup plus serré dans la banlieue nantaise ou il a manqué un petit supplément d’âge à Rezé pour faire tomber Angers. Après 20 premières minutes où les 2 équipes ont pu se rendre coup pour coup (27-27, 20′), Tiffany CLARKE (18 points, 9 rebonds) et les Angevines se sont montrées plus offensives au retour des vestiaires (37-48, 30′) pour prendre un peu d’air. Dans le dernier quart, Kani KOUYATE (15 points, 7 rebonds) et les Rezéennes ont tenté le tout pour le tour mais n’ont pas réussi à inverser la tendance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense