Pages
Adsense

Euro 2019 : L’Espagne et la Russie jouent avec le feu

Share Button

Alba TORRENS et les Espagnoles ont pris le meilleur sur Alina IAGUPOVA et l’Ukraine © FIBA

 

Journée 3 des qualifications :

Groupe A
Bosnie-Herzégovine – Islande : 97-67
Monténégro – Slovaquie : 72-73

Classement (3 m) : 1. Monténégro, 5 pts ; 2. Bosnie-Herzégovine, 5 pts ; 3. Slovaquie, 5 pts ; 4. Islande, 3 pts

 

Sans grande surprise, la Bosnie-Herzégovine s’est balladée à domicile. Portées par une Marica GAJIC aussi à l’aise en sélection qu’en club (31 points, 16 rebonds), les Bosniennes n’ont jamais été inquiétées par des Islandaises qui étaient clairement un grand en dessous de leurs hôtes. Avec cette victoire, elles conservent des chances d’obtenir leur billet pour l’Euro.

En revanche, l’autre match de ce groupe A a montré deux nations qui se rendaient coup pour coup. Le Monténégro pensait avoir marqué les esprits en menant 29-17 au bout de 10 minutes. Mais c’était sans compter sur la détermination de Slovaques qui, sous la houlette de Maria FELIXOVA (19 points, 4 rebonds) faisaient taire les ardeurs locales en inscrivant un 21-6 qui leur redonnait espoir pour la suite de la partie (35-38, 20′). Milica JOVANOVIC (24 points dont 4/6 à 3 points) et ses partenaires monténégrines relançaient la machine dans le troisième quart (53-53, 30′). Mais celle-ci commençait à s’enrayer et à 5 secondes du buzzer final, Sabina OROSZOVA (7 points, 6 rebonds) prenait ses responsabilités et inscrivait un panier extérieur qui donnait la victoire à la Slovaquie, sa première dans ces qualifications.

 

Groupe B
Estonie – Pologne : 68-87
Biélorussie – Turquie : 54-64

Classement (3 m) : 1. Turquie, 6 pts ; 2. Biélorussie, 5 pts ; 3. Pologne, 4 pts ; 4. Estonie, 3 pts

 

Battue lors des deux premières rencontres, la Pologne a su rectifier le tir ce samedi en s’imposant assez confortablement en Estonie malgré les 19 points et 6 rebonds de Mailis POKK et pense à nouveau en la qualification car rien n’est fait ! Les Polonaises conservent donc des chances de se qualifier pour l’Euro.

Car quelques heures plus tard, après un long voyage jusqu’à Minsk, ce sont les Turques qui ont réussi une bonne opération en Biélorussie. Dès l’entame, Tugçe CANITEZ (13 points, 10 rebonds) et ses troupes se sont mises en ordre de bataille (8-19, 10′). Alexandria BENTLEY (12 points, 2 rebonds) et les Biélorusses ont tenté de revenir dans le coup à plusieurs reprises, notamment en fin de match mais sans pour autant repasser devant la Turquie qui l’emporte donc et reste toujours invaincue.

 

Groupe C
Hongrie – Russie : 64-71
Albanie – Lituanie : 61-119

Classement (3 m) : 1. Russie, 6 pts ; 2. Hongrie, 5 pts ; 3. Lituanie, 4 pts ; 4. Albanie, 3 pts

 

Que ce fut dur pour la Russie ! Pourtant, les protégées du nouveau sélectionneur Olaf LANGE étaient bien rentrées dans la partie (23-37, 20′). Mais au retour des vestiaires et portées par leur public, Tijana KRIVACEVIC (13 points, 5 rebonds) et les Hongroises ont montré un visage plus offensif qui leur a d’abord permis de faire jeu égal avec leurs adversaires (44-58, 30′) puis de réduire l’écart en fin de match. Mais heureusement pour les Russes, leur avance prise au préalable était bien trop large pour se faire surprendre.

Alors qu’elle n’est pas au mieux depuis son entrée dans ces qualifications, la Lituanie a retrouvé le sourire hier à Tirana. Car comme on pouvait s’y attendre, Gintare PETRONYTE (24 points, 11 rebonds), et les siennes ont infligé une véritable correction à des Albanaises impuissantes défensivement. Les Lituaniennes obtiennent donc un premier succès, encourageant pour la suite.

 

Groupe D
Israël – Grèce : 65-63
Portugal – Grande-Bretagne : 56-64

Classement (3 m) : 1. Grande Bretagne, 5 pts ; 2. Grèce, 5 pts ; 3. Israël, 5 pts ; 4. Portugal, 3 pts

 

Les chocs entre deux équipes méditerranéennes sont toujours intenses et celui entre Israël et la Grèce n’a pas dérogé à cette habitude. Avec une Alysha CLARK en grande forme (27 points, 16 rebonds en 40 minutes), les Israéliennes ont été les premières à s’illustrer à Tel Aviv (20-17, 10′). Pour autant, Evanthia MALTSI (14 points, 7 rebonds) a su faire parler son expérience pour aider ses copines à retrouver de la confiance et à faire pratiquement jeu égal avec leurs adversaires (52-51, 30′). Mais dans un dernier élan, les Israéliennes ont trouvé les ressources nécessaires pour ne pas se laisser surprendre et s’imposer in extremis. Elles sont désormais au coude à coude avec la Grèce au classement de cette poule D mais prennent la tête grâce évidemment à une meilleure différence de points.

“Un seul être vous manque et tout est dépeuplé”. C’est ce qu’ont failli se dire les Britanniques ce samedi soir. Car en l’absence de leur leader Johannah LEEDHAM blessée à la voûte plantaire, les sujettes de sa Majesté ont énormément souffert en terres portugaises. Et pour cause puisque Maria CORREIA (16 points, 9 rebonds) et ses copines ont joué complètement relâchées dans le Pavilhao Desportivo Municipal de Loulé. Ca leur a permis de prendre rapidement un ascendant psychologique (18-12, 10′) même si, avant la pause, Portugaises et Britanniques se regardaient pratiquement les yeux dans les yeux (32-31, 20′). S’en est suivi un long chassé-croisé et ce n’est que dans les 10 dernières minutes que Chantelle HANDY (21 points à 50%) et ses coéquipières ont sifflé la fin de la récréation et ont infligé un 17-4 à des Lusitaniennes médusées. La Grande Bretagne se retrouve désormais en tête de ce groupe D, à égalité de points avec la Grèce et Israël.

 

Groupe E
Finlande – Roumanie : 59-80
Slovénie – France : 68-62

Classement (3 m) : 1. Slovénie, 6 pts ; 2. France, 5 pts ; 3. Roumanie, 4 pts ; 4. Finlande, 3 pts

 

Dans le dur depuis le début de ces qualifications, la Roumanie a trouvé des couleurs. Bien qu’étant aux antipodes de leurs bases, Ashley WALKER (17 points, 9 rebonds) et ses compatriotes d’adoption ont donné une leçon de basketball aux Finlandaises malgré l’expérience de Taru TELLERVO-TUUKKANEN dans la peinture (24 points, 17 rebonds). Avec ce succès, la Roumanie peut donc continuer mathématiquement croire en sa qualification.

Cliquez ici pour lire le résumé de Slovénie – France.

 

Groupe F
Ukraine – Espagne : 68-72
Bulgarie – Pays-Bas : 78-83

Classement (3 m) : 1. Espagne, 6 pts ; 2. Ukraine, 5 pts ; 3. Pays-Bas, 4 pts ; 4. Bulgarie, 3 pts

 

Sans surprise, le duel entre les deux premiers de ce groupe F a tenu toutes ses promesses. Mais après un bon départ (21-15, 10′), l’Ukraine s’est un peu reposée sur ses lauriers et a vu les Espagnoles se remobiliser. Car, même si elles devaient rester sur leurs gardes, Alba TORRENS (18 points, 5 passes décisives) et ses compañeras (comprenez “coéquipières”), ont su inverser la tendance et finalement l’emporter de justesse pour s’installer (provisoirement ?) seules en tête de cette poule en conservant leur invincibilité.

Comme pour la Roumanie, les Pays-Bas ont redressé la tête. Sous l’impulsion d’une Chatilla VAN GRINSVEN en réussite (24 points, 7 rebonds), les Néerlandaises ont rapidement pris les devants à Sofia (20-25, 10′). Pas abattues pour autant, Dimana GEORGIEVA (20 points, 3 rebonds) et les Bulgares, bien que privées d’Emiliya YANCHEVA blessée, parvenaient à souffler sur les braises pour repasser devant à la fin du troisième quart (63-60, 30′). Tout était donc encore possible mais les Oranje ont redonné un coup d’accélérateur dans les 10 dernières minutes pour finalement décrocher leur première victoire.

 

Groupe G
Suisse – Allemagne : 54-56
Rép. Tchèque – Belgique : 53-48

Classement (3 m) : 1. Rép. Tchèque, 6 pts ; 2. Belgique, 5 pts ; 3. Allemagne, 4 pts ; 4. Suisse, 3 pts

 

Grosse déception pour la Suisse mais sacrée performance allemande ! La rencontre avait pourtant bien commencé pour les Suissesses, qui menaient assez logiquement les débats au bout de 20 minutes (38-20, 20′). Mais au retour des vestiaires, Svenja GREUNKE (19 points, 17 rebonds) et les Allemandes sortaient complètement la tête de l’eau et semblaient inarrêtables. Si bien qu’après un 17-7 passé dans le dernier quart-temps, elles parvenaient à surprendre leurs voisines en l’emportant de justesse grâce à un dernier lancer franc réussi par Stefanie GRIGOLEIT (13 points, 5 rebonds).

Belle performance également du côté de Prague puisque la République Tchèque s’est offerte une belle victoire devant ses supporters face à la Belgique. Bien emmenées par une Emma MEESSEMAN intenable (23 points, 12 rebonds), les Belgian Cats montraient rapidement les dents (12-20, 20′). Sans doute vexées, Alena HANUSOVA (16 points, 7 rebonds) et les Tchèques se remobilisaient pour repasser devant à la mi-temps (27-25, 20′) et enfoncer encore un peu plus le clou au bout de 30 minutes (46-38, 20′). Dans le dernier quart, les deux nations se sont neutralisées, laissant la République Tchèque s’imposer et rester bien en tête de ce groupe G, et faisant par la même occasion un pas de plus vers l’Euro.

 

Groupe H
Suède – Italie : 47-69
Macédoine – Croatie : 47-108

Classement (3 m) : 1. Italie, 5 pts ; 2. Croatie, 5 pts ; 3. Suède, 5 pts ; 4. Macédoine, 3 pts

 

Contrairement aux deux matches disputés en novembre dernier, la marche était trop haute cette fois pour la Suède. Car malgré la fougue d’Amanda ZAHUI (16 points, 9 rebonds), les filles de notre François GOMEZ national ont été incapables de faire douter des Italiennes bien organisées qui, bien qu’étant à 8 (Chiara CONSOLINI, Raffaella MASCIADRI et Elisa ERCOLI ne sont pas entrées en jeu), ont fait le boulot pour être désormais co-leader de ce groupe H en compagnie de… la Suède.

A l’image de la Lituanie en Albanie, la Croatie a également effectué une véritable promenade de santé en Macédoine. Avec l’aide de leur capitaine Antonija SANDRIC (22 points, 8 passes décisives), les Croates ont en effet déroulée pendant tout le match face à une équipe qui manque clairement d’expérience à l’échelle continentale. Cette victoire leur permet de repasser devant la Suède au classement mais rien n’est fait !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense