Pages
Adsense

Yoann CABIOC’H (Chicago) : “Vivre une aventure plaisante et passionnante !”

Share Button

Entretien avec Yoann CABIOC’H, premier technicien français en WNBA. © Nathalie GALLOIS

 

Yoann CABIOC’H, le coach du Poinçonnet Basket (NF1), sera dès le mois de mai dans le staff technique des Chicago Sky, franchise WNBA. Dimanche soir, le jeune technicien nous a accordé une heure de son temps pour répondre à nos questions. Rencontre avec un homme passionné par son métier et qui va vivre dans quelques mois une expérience unique et enrichissante dans sa jeune carrière.

 

Bonsoir Yoann, tu vas intégrer pour la saison à venir le staff technique des Chicago Sky, quelles sont tes premières impressions ?

Je suis très heureux d’avoir cette opportunité à Chicago et reconnaissant de la confiance que m’accorde James WADE (manager général de la franchise et head coach). Je suis très motivé par le challenge qui m’attend là-bas que ce soit d’un point de vue collectif ou individuel ; et bien entendu je suis déterminé à donner le maximum pour que ce soit une expérience réussie.

 

Tu vas être le premier technicien français à intégrer un staff de WNBA, comment as-tu eu cette opportunité ?

Je connais James depuis une dizaine d’années. Par le passé, j’ai eu la possibilité de partir visiter trois franchises WNBA durant une semaine lors des trêves estivales (San Antonio et Minnesota quand James WADE y était, ainsi que Washington). Lorsque James a été nommé à Chicago, nous avons échangé durant le mois de décembre et il m’a offert cette opportunité.

 

Peux-tu nous expliquer ton futur rôle au sein de la franchise ?

Je vais être assistant vidéo. Mes missions seront principalement axées sur le scouting de nos adversaires et lors des matchs, mon rôle sera d’analyser les possessions. Je serai présent sur les séances d’entraînement et je me tiendrai prêt à répondre aux demandes du coach.

 

Qu’attends-tu de cette expérience outre-atlantique ? Que souhaites-tu ramener dans tes bagages en France ?

Je pense que cette aventure va m’apporter de l’expérience dans beaucoup de domaines que ce soit dans l’analyse vidéo, le coaching, la méthode d’entraînement ou encore les préparations des matchs. Cela va être également l’occasion d’améliorer mon anglais oral et de découvrir la structuration d’une franchise WNBA. Cela va être une aventure plaisante et passionnante !

 

Peux-tu éclairer nos lecteurs sur le staff de Chicago ? Combien serez-vous et quelles seront vos missions ?

Tout comme chez les garçons en NBA, la franchise appartient à un propriétaire. James est quand à lui manager général et coach de l’équipe. Il y a deux assistants en charge du collectif qui ont pour rôle de prendre en charge une partie des séances et de mettre en place les stratégies de l’équipe. Un de mes futurs collègues est lui responsable du développement individuel des joueuses et du scouting de la prochaine draft. Nous serons trois au sein de la cellule vidéo ; nous interviendrons aussi bien sur le scouting que sur l’analyse lors des matchs mais également sur les statistiques. Enfin, deux préparateurs physiques complètent le staff technique.

 

Quelles sont les ambitions de Chicago pour la saison à venir ?

L’objectif est de retrouver les plays-off et repartir sur une dynamique de victoire.

 

Actuellement, tu es à la tête de l’équipe du Poinçonnet qui évolue en NF1, comment vas-tu gérer l’intersaison avec ton club ?

Hormis les équipes qui disputent les phases finales de NF1, le championnat se termine mi-avril pour les autres équipes. La réunion de début de saison avec le staff technique de Chicago a lieu le 1er mai. Dans l’éventualité où je serais le coach du Poinçonnet la saison prochaine, il y a de forte chance pour que le recrutement soit réglé avant mon départ. Si cela n’est pas le cas, je travaillerais à distance en collaboration avec mes dirigeants. Pour l’élaboration du projet de jeu, la distance n’est absolument pas un problème. La reprise au mois d’août sera gérée par le staff technique en qui j’ai une entière confiance. Je suivrai les séances par vidéo et participerai au préparation des séances grâce à la visio-conférence. Quoiqu’il arrive, je serai de retour en France pour le premier match de championnat.

 

Yoann, tu n’as que 30 ans, quelles sont les prochaines étapes dans ta carrière ?

Honnêtement, je ne sais pas. Je reste ouvert à toutes les éventualités, je ne me fixe aucune limite. Deux choses comptent pour moi : le plaisir que je prends à faire ce métier et me donner la possibilité de progresser chaque année !

 

Merci pour ta disponibilité Yoann, et bonne chance pour cette aventure américaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense