Pages
Adsense

George DIKEOULAKOS (Orenbourg) : “J’ai toujours gardé des bonnes relations avec ce club”

Share Button

Le technicien grec est ravi de retourner à Orenbourg © Pawel KUCHARSKI

 

Au lendemain de l’annonce de son retour sur le banc d’Orenbourg pour la saison prochaine, George DIKEOULAKOS nous a fait le plaisir et l’honneur de répondre à nos questions. Nous l’en remercions très chaleureusement !

 

En ayant atteint les playoffs du championnat chinois, pouvez-vous dire que vous répondu aux attentes des dirigeants de Shanxi Xing Rui Flames ?

On s’attendait à ce qu’Elizabeth CAMBAGE joue pour nous donc les objectifs étaient différents au début. Mais à partir du moment où elle n’a pas jour le moindre match dans notre équipe et étant donné qu’on a joué une bonne partie de la saison sans joueuse étrangère et sans certaines joueuses cadres, je pense que l’on peut considérer cette saison comme réussie en ayant atteint les playoffs compte tenu des circonstances.

 

Néanmois, avez-vous des regrets ?

Des regrets ? Jamais ! Dans la vie, il faut toujours tirer des leçons de ce qui s’est passé pour l’avenir, même les les mauvaises choses, les mauvais moments, les mauvaises décisions. On doit les prendre comme une façon de devenir encore plus fort et plus sage. On ne doit jamais avoir de regret, on n’a pas le choix.

 

Pendant la saison à Shanxi, vous avez donc dû procéder à des changements dans l’effectif, plus précisément en ce qui concerne la seule joueuse étrangère. Est-ce difficile pour un coach d’aider une nouvelle joueuse à s’adapter aussi rapidement ?

C’est toujours difficile, en particulier à partir du moment où la joueuse dispute son premier match au lendemain de son arrivée et sans avoir eu le temps de s’entraîner étant donné que dans ce championnat, c’est 3 à 4 matches par semaines. Toute la décision revient au coach qui doit mettre en place des choses simples et en même temps ne pas détruire l’alchimie et la logique de l’équipe. Il n’y a pas de magie, cela nécessite des efforts de la part de chacune et de chacun pour que l’équipe obtienne le résultat escompté.

 

De manière générale, pouvez-vous dire que cette expérience en Chine a été positive pour vous en tant que coach et en tant que personne ?

Comme je l’ai dit précédemment, je profite de chaque instant de la vie pour devenir encore plus fort, plus intelligent et une meilleure personne. C’est ce qui s’est passé en Chine. Ce fut une expérience incroyable, qui m’a apportée beaucoup en tant que personne et en tant que coach.

 

Quelles différences faits-vous entre le style de basketball européen et asiatique ?

Le style est différent à 180 degrés. Mais je ne vous répondrai qu’au niveau du style de jeu. Les joueuses sont très bonnes individuellement mais quand il s’agit de leur parler tactiques, ça pose problème. Même pour les plus jeunes ! Elles font beaucoup d’entraînements individuelles, c’est pour ça qu’elles sont si bonnes avec le ballon, surtout pour dribbler ou shooter. Mais elles ne connaissent pas les fondamentaux en matière de passes ou de défense. Comme chacun sait, cela affecte beaucoup le style de jeu.

 

Il y a quelques heures, votre retour à Orenbourg pour la saison prochaine a été officialisé. Pouvez-vous nous expliquer les raisons qui vous ont données envie d’y retourner ?

La raison principale est la relation que j’ai avec ce club, ses dirigeants et ses supporters. Les 2 années que j’ai passées là-bas m’ont permis de ne me faire que des amis. J’ai d’ailleurs gardé de très bonnes relations avec beaucoup de gens là-bas. L’équipe est toujours au haut niveau et j’aime beaucoup l’effectif alors que demander de plus pour un coach ?

 

Quelles sont les ambitions du club (et les vôtres, évidemment) pour la saison à venir ?

Je ne parle jamais d’objectifs, d’ambitions, etc. D’abord, chacun doit avoir ses ambitions et ses objectifs personnels et être toujours prêt à mettre son ego de côté au profit de l’équipe. Ensuite, nous devons réussir à atteindre notre prochain objectif, qui est le prochain entraînement. A chaque fois, notre objectif doit être d’être meilleur au prochain entraînement. Et après, on verra ce que le basketball et surtout la vie nous réservent.

 

Que pouvez-vous nous dire concernant l’effectif ?

L’effectif est déjà complet depuis longtemps et ça montre le bon niveau d’organisation au sein du club. Comme chacun peut le voir à partir des noms qui ont été dévoilés, on jouera un basketball différent de celui qui a été pratiqué la saison dernière. Je suis content de voir qu’en plus d’avoir de bonnes joueuses, j’aurai des personnes avec des caractères incroyables.

 

L’Euro 2019 se joue actuellement. D’après vous, quels sont les favoris pour le titre ?

Eh bien ce n’est un secret pour personne de dire que l’Espagne et la France figurent parmi les favoris. La Serbie, en plus d’être une très belle équipe, a un soutien important de la part de son public. Je pense que ces équipes sont les 3 meilleures mais j’aime également la qualité de la Suède et de la Belgique. Je ne serai donc pas surpris de voir que l’une des 2 puisse “voler” une médaille.

 

Merci Coach DIKEOULAKOS pour votre disponibilité et bonne saison avec Orenbourg !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Adsense