Pages
Adsense

NF1 poule A : Présentation de la journée 1

Caroline MISSET-VILLEGER sera la capitaine de Feytiat cette saison © Thomas JOUHANNAUD

 

Le calendrier de la journée 1 :

Feytiat Annemasse
Lyon Espoir Monaco B.A.
Voiron Le Poinçonnet
La Tronche-Meylan Brive
Roanne Orthez
ASVEL Villeurbanne Colomiers

 

Après une trêve estivale bien méritée pour toutes et tous, le championnat de NF1 reprend enfin ses droits pour le plaisir des supporteurs, des joueuses, des entraîneurs et de l’ensemble des dirigeants de ces clubs. Cette poule A est essentiellement composée de clubs habitués aux joutes de NF1 et nous souhaitons la bienvenue aux espoirs de Lyon, championnes de France Espoirs 2017-2018 au détriment des espoirs de Nantes ainsi qu’à Annemasse qui avait glané une médaille de bronze lors du Final 4 NF2 à Trégueux au mois de mai dernier.

Au premier regard, cette poule a bien fière allure. On retrouve ainsi La Tronche-Meylan, vainqueur du Trophée Coupe de France 2018/2019 et qui a échoué d’un rien à l’accession en Ligue 2, Roanne et Monaco B. A., deux équipes qui étaient arrivées au pied du podium lors du précédent exercice, ou encore Voiron et Le Poinçonnet, qui, saison après saison, continuent de structurer leurs entités avec des ambitions grandissantes. Il ne faudra pas non plus oublier Orthez qui avait réalisé une saison exceptionnelle la saison dernière avec à sa tête le magicien Paco LAULHE et on peut compter sur les Béarnaises pour jouer une nouvelle fois les troubles-fête. Les Limousines de Feytiat ne seront pas en reste également, avec le retour de Cyril SICSIC à la tête d’une équipe féminine et un recrutement plus qu’alléchant. Colomiers, comme chaque saison, tentera d’assurer son maintien le plus rapidement possible et plus si affinités. Quelques inconnus pour le moment dans ce championnat : comment Annemasse, tout juste promu, arrivera à s’adapter à cette nouvelle division et comment Brive, repêché tardivement suite aux défections d’Arras et Perpignan-Le Soler, comblera-t-il le retard subi dans la construction de l’effectif, ce qui a logiquement engendré du retard dans la préparation de l’équipe… Enfin, quid de Villeurbanne ? L’équipe qui était entraînée par Virginie KEVORKIAN la saison passée, a changé de coach et l’effectif s’est considérablement rajeuni. Les résultats en préparation ont vu les Tigresses prendre l’eau face à de nombreuses équipes. Une année galère pour les Rhodaniennes ? 

Pour cette première journée, Feytiat aura l’avantage de recevoir et sera opposé à Annemasse. Avec les arrivées de Tiphaine MELOIS, Ophélie LETINAbety KOSSI IMBANGUERET ou encore Bra’shey ALI les limousines auront bien fières allure cette saison. Annemasse tentera de déjouer les pronostics et il faut noter côté savoyards l’arrivée sur le banc de Miroslav DOBRICAN en remplacement de Omar DJERBI qui était en place au sein du club depuis 17 ans.

Depuis quelques saisons, la formation lyonnaise est une référence française et les arrivées de Tony PARKER ou encore de Nicolas BATUM en tant qu’investisseurs renforcent un peu plus le projet lyonnais. Avec une belle deuxième place en saison régulière dans la poule A de NF2 la saison passée, les Monégasques devront se méfier de cette rencontre. En conservant une ossature solide, Olga TARASENKO a bonifié son groupe avec l’apport de joueuses ayant évolué au plus haut niveau ou aguerries à la NF1 et les joueuses du Rocher font malgré tout figure de favorites dans cette opposition. 

Quentin BUFFARD a mis le cap au sud durant l’intersaison. L’ancien technicien d’Arras a repris les rênes de Voiron cette saison et le club espère bien passer un cap dans sa structuration en rejoignant à court terme le monde professionnel. L’entrée dans ce championnat ne sera pas simple cependant pour les Iséroises qui accueilleront Le Poinçonnet qui a réalisé une première saison en NF1 pleine de promesses la saison dernière. Léa PELLERIN et Claire MICHEL sont arrivées pour apporter leurs expériences du haut-niveau et Yoann CABIOC’H l’entraîneur berrichon a totalement repensé son collectif durant l’intersaison. Cette affiche promet et vous pourrez la regarder sur la chaine Youtube QR PROD (à retrouver également dans notre Programme Web TV), Quentin ROLLAND et le club de Voiron retransmettront en effet l’intégralité des matchs de l’équipe de Laure MERCIER, une très bonne initiative pour le basket féminin !

L’opposition entre La Tronche-Meylan et Brive est certainement la plus déséquilibrée à la lecture du calendrier de cette 1ère journée. Les banlieusardes grenobloises ont accueilli dans leurs rangs l’ancienne meneuse de jeu du Havre Eloise CHAPAYS, l’intérieure championne de France de NF1 avec La Glacerie, Rayte’a LONG et Anaëlle LE BRUCHEC, qui arrive de Landerneau Bretagne Basket avec un titre de championne de France de Ligue 2. Enfin, Antonio DE BARROS rejoint le staff technique composé de Mickaël CORTAY et Clément SANCHEZ, ce qui crédibilise encore un peu plus le projet haut-niveau mis en place par le club isérois. Du côté briviste, l’intersaison fut compliquée du fait de l’annonce tardive du repêchage en NF1. Marc BRANDY retrouve un poste d’entraîneur une saison après l’avoir quitté mais malgré l’expérience du technicien corrézien, l’équipe a été construite début août et il y a donc un retard logique dans la préparation.

Orthez se déplace ce week-end sur le parquet de Roanne. Avec l’arrêt de Naura EL GARGATI, Orthez perd une pièce maîtresse de sa magnifique saison 2017/2018. De plus, jouer à Roanne n’est jamais simple, et les joueuses de la Loire comptent bien engranger de la confiance devant leur public. A noter côté roannais, les arrivées de Marie-Sadio ROSCHE, intérieure expérimentée de NF1, et d’Ashley BEVERLY KELLEY qui malgré de très bonnes performances individuelles la saison dernière n’avait pu empêcher Limoges de la relégation.

Enfin, l’ASVEL Villeurbanne reçoit Colomiers. Avec un effectif quasiment renouvelé dans sa totalité, les Tigresses partent un peu dans l’inconnu cette saison. L’échec de la montée en Ligue 2 est passée par là et les dirigeants souhaitent repartir sur un nouveau projet. Il y a donc un réel coup à jouer pour Colomiers ce week-end qui, à l’instar de son adversaire, s’appuiera cette saison sur un effectif quasi-inchangé et pourra compter sur le retour aux affaires de l’ancienne meneuse de jeu de Toulouse, Agathe DEGORCES, qui, après avoir fait un break durant quelques saisons retrouve les parquets ce samedi.

Adsense
Adsense
Page generated in 0,642 seconds. Stats plugin by www.blog.ca